AAT développe ses capacités de détermination du sexe dans l’œuf

Paris, 19.07.2021. Après l’Allemagne, la France va désormais interdire légalement la mise à mort des poussins d’un jour mâles. C’est ce qu’a annoncé le ministre français de l’agriculture, Julien Denormandie, lors d’une réunion entre les deux pays. La loi doit entrer en vigueur à partir de 2022.

AAT profite de cette occasion pour développer ses capacités de sexage des œufs. AAT est déjà active en France depuis 2019 avec les couvoirs partenaires Hy-Line France et Lohmann France. Ensemble, plus d’un million de poussins in ovo-sexués issus du système non invasif CHEGGY ont été mis sur le marché à ce jour.

"Nous intensifions actuellement l’expansion de notre capacité afin de pouvoir sexer environ 30 à 40 millions de poussins par an à partir de la fin du premier trimestre 2022", a déclaré Joerg Hurlin, directeur général d’AAT, lors de la conférence franco-allemande à Paris.

Avec la technologie CHEGGY, AAT dispose actuellement de la méthode de détermination du sexe des œufs la plus durable et la plus efficace du marché. En outre, AAT propose STUNNY, une solution unique et innovante pour anesthésier les embryons mâles dans le respect du bien-être.

Vous pouvez trouver plus d’informations sur CHEGGY ici : https://www.agri-at.com/fr/produits/determination-du-sexe-in-ovo/cheggy

Communiqué de presse officiel du ministère français de l’agriculture : La France sera le premier pays au monde, avec l’Allemagne, à mettre fin à l’élimination des poussins mâles | Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.